Chapitre 3 : Des Celtes aux Gaulois

 

 

 

friseceltes

La Civilisation celte : une grande civilisation

On appelle Celtes un ensemble de peuples de même culture et parlant une même langue d’origine indo-européenne.

Leur civilisation est apparue au VIIème millénaire avant JC en Europe centrale. Les Celtes forment des tribus, dirigées par un chef de clan, Le Brenn. Les druides y exercent une importante autorité. Leur culture est orale car ils ne pratiquent pas l’écriture.

De nombreux objets, tels le chaudron de Gundestrup, témoignent de la grande maîtrise des Celtes dans le travail des métaux, pour les armes ou les bijoux. Une activité pour mieux connaître l’art celte vous est proposée : Le Chaudron de Gundestrup

cateexpansionceltes

Au fil des migrations, diverses tribus d’origine celte développent cette civilisation : les Romains les nomment Galli (Gaulois, en Belgique et en France), Britanni (Bretons, en Grande-Bretagne), Celtiberi (Celtibères, en Espagne) et Galates (Galates en Turquie).

Le peuple gaulois : un grand peupleastérixtouslespersonnages

Les Romains faisaient un jeu de mots entre le nom propre Gallus et le nom commun gallus.

Quel animal, désigné par ce nom, est devenu l’emblème de la France ?On le trouve sur les clochers de nos villages et les maillots de foot.

La solution est ici :

Au IIIème siècle avant JC, les peuples celtes se répandent progressivement vers l’ouest et s’établissent sur un territoire plus grand que la France actuelle, que les Romains appellent Gallia, la Gaule.

 

   

Les peuples gaulois sont divisés en tribus indépendantes et souvent rivales, et en clan (descendants d’un ancêtre commun).

cartestribusgauloises

Ces clans vivent de façon assez autonomes dans des villages ou de grands domaines agricoles. Les oppida (oppidum au singulier) sont des villes fortifiées et servent, surtout en cas d’attaque,  de refuge à la population, essentiellement rurale.

maisongauloise

 

C’est une société hiérarchisée : le pouvoir est détenu par les nobles, qui combattent, et par les druides, qui ne s’occupent pas seulement du culte des dieux mais aussi de l’éducation et de la justice. Ils commandent à la population d’agriculteurs et d’artisans. Les Gaulois ont également des esclaves.

classessocialesgauloises

Les Gaulois honorent de nombreux dieux, liés à la nature, que nous connaissons très mal ; ils ont laissé très peu d’écrits, et les textes qui en parlent sont rédigés par des Romains qui les assimilent à leurs dieux. Toutes les tribus ont des divinités particulières, et quelques grandes figurent communes : Cernunnos, dieu de la nature et du renouveau ; Taranis dieu du tonnerre et du ciel ; Teutatès, dieu des guerriers.

chaudron-gundestrup-present2

C’est pas sorcier : Les Gaulois

Regarde le documentaire et réponds aux questions : 1pt par bonne réponse.

Allez c’est sur 20 avec 4 points de bonus. Alors écoute bien Jamie.

 

La bataille de l’Allia et les oies du Capitole

Le premier choc entre les Romains et ceux qu’ils nomment Galli est un véritable traumatisme national. En effet Rome a bien failli disparaître lors d’uLecouragegauloisn épisode raconté en détails par l‘historien Tite-Live (Histoire romaine, Livre V, 33-55).

Il décrit les Gaulois :

« Taille élevée, cheveux longs et roux, boucliers immenses,

épées très longues, chants de circonstance au moment d’engager le combat,

hurlements, sauts, fracas effroyable des armes qu’on frappe sur les boucliers

d’après une coutume ancestrale,

tout est organisé volontairement pour inspirer la terreur ».

Il rapporte que le 18 juillet 390 avant JC, une horde de barbares venue du nord de l’Italie écrase l’armée romaine au bord de l’Allia, puis envahit et pille Rome. Après avoir assiégé sans succès la forteresse du Capitole, le chef gaulois Brennus (nom latin tiré du Celte Brenn) accepte de se retirer moyennant rançon.

D’après Tite-Live, ce sont les oies sacrées de Junon, épargnées malgré la disette, qui ont donné l’alerte et sauvé les Romains.

Ultime humiliation pour les Romains : Brennus les insulte en rajoutant son épée dans la balance qui détermine le poids en or à payer.

Jusqu’à la conquête complète de la Gaule par Jules César, les Romains se méfieront de ce peuple qui avait suscité terreur et tumulte.