Chapitre 9 : L’architecture des théâtres antiques

  •  L’origine des jeux :
    • C’est en Grèce, au VIème siècle avant JC, que naît le théâtre, à l’occasion de cérémonie religieuses en l’honneur de Dionysos.
      • « Le théâtre grec, fête à laquelle participe la cité entière, est un spectacle complet dans lequel le chant, la musique, et la danse occupent une part aussi large que la déclamation. Les représentations théâtrales ont lieu dans la Grèce antique, deux fois par an, pour les fêtes de Dionysos. Les spectacles se déroulent pendant trois jours, sous la forme d’un concours où rivalisent trois auteurs dramatiques qui présentent chacun dans une même journée, trois pièces suivies d’un drame satirique. Les citoyens rassemblés viennent chercher au théâtre l’écho des questions politiques ou métaphysiques qu’ils se posent. Elles sont abordées tantôt par le biais des malheurs qui arrivent à des personnages mythiques, comme les tragédies d’Eschyle, de Sophocle ou d’Euripide, tantôt directement comme le fait Aristophane dans ses comédies. » M.-C. Hubert, Le Théâtre
    • A Rome, au début de la République, les jeux gardent une connotation religieuse, toute la population de la ville y assiste. Peu à peu, cette symbolique religieuse s’affaiblit. A la fin de la République, les ludi scaeni ne sont plus que des divertissements, des spectacles  même s’ils sont encore organisés selon le calendrier religieux.
    • Un magistrat, édile ou prêteur, est chargé de les organiser. Il récolte l’argent des impôts et le dépense pour divertir la population. Il leur faut prévoir diverses sortes de représentations théâtrales  pour accompagner différents actes religieux et cultuels comme des processions ou des sacrifices.
    • Cela coûte très cher surtout qu’il faut construire les différents théâtres qui pourront rassembler toute la population. Au début on se contente de simples bancs de bois en demi-cercle sur une place publique puis on construit des bâtiments en pierre.
  • Les bâtiments : 
    • Les architectes antiques ont bâti des lieux à la mesure des spectacles préférés des Romains : grandioses et extraordinaires !
  1. Du théâtre grec au théâtre romain

Les Romains adorent assister à toutes sortes de spectacles, les ludi, offerts chaque année par la cité en l’honneur des dieux. Parmi eux, les ludi scaeni (comédie, tragédie, mime, pantomime…) sont les divertissements donnés sur une scène de théâtre. Les Romains ont emprunté aux Grecs le schéma de leur théâtre mais en faisant quelques modifications :

Théâtre grec, A. Degaine, Histoire du théâtre dessinée, édition Nizet :

schéma th gr

Théâtre romain, A. Degaine, Histoire du théâtre dessinée, édition Nizet :

schéma th ro

Repérez les différences : 

A retenir : 

  • Le mot « théâtre » (en latin theatrum) vient du grec theatron qui signifie « lieu d’où l’on regarde ».
  • L’origine du théâtre est religieuse. Pendant longtemps les représentations théâtrales accompagnent les cérémonies religieuses.
  • Le théâtre grec est un théâtre sur un relief naturel, ouvert sur l’extérieur au contraire du théâtre romain, qui est un théâtre construit, plus urbain et fermé.
  • A Rome, les représentations ont d’abord lieu sur des estrades provisoires. Le premier théâtre romain en pierre est édifié par Pompée en 55 avant JC : il contient 27 000 places. Sous l’Empire, chaque cité s’équipe d’un théâtre.

A voir :