Chapitre 9 : L’Aulularia de Plaute et l’Avare de Molière

Plaute, L’Aulularia, vers 713-720. Molière, L’Avare, acte IV, scène 7
EUCLIO :

Perii, interii, occidi ! Quo curram ?

Tene, tene ! Quem ? Quis ?

Nescio, nil video, caecus eo atque equidem quo eam,

aut ubi sim, aut qui sim,

Nequeo cum animo certum investigare.

Obsecro ego vos, mi auxilio,

Oro, obtestor, sitis et hominem demonstretis, quis eam abstulerit.

Quid est ? Quid ridetis ? Novi omnes,

scio fures esse hic complures.

Quid ais tu ?

Tibi credere certum est, nam esse bonum ex vultu cognosco.

Hem, nemo habet horum ? Occidisti.

Dic igitur quis habet ?

Nescis ?

HARPAGON :

Au voleur ! Au voleur ! A l’assassin ! Au meurtrier !

Justice, juste ciel ! Je suis perdu, je suis assassiné,

on m’a coupé la gorge, on m’a dérobé mon argent.

Qui peut-ce être ? Qu’est-il devenu ? Où est-il ?Où se cache-t-il ?

Que ferai-je pour le trouver ?Où courir ? Où ne pas courir ?

N’est-il point là ? N’est-il point ici ? Qui est-ce ?

Arrête. Rends-moi mon argent, coquin… (Il se prend lui-même le bras.)

Ah ! C’est moi. Mon esprit est troublé, et j’ignore où je suis,

qui je suis, et ce que je fais.

Hélas ! Mon pauvre argent, mon pauvre argent, mon cher ami !

On m’a privé de toi ; et puisque tu m’es enlevé, j’ai perdu mon support,

ma consolation, ma joie ;  tout est fini pour moi,

et je n’ai plus que faire au monde : sans toi, il m’est impossible de vivre.

C’en est fait, je n’en puis plus ; je meurs, je suis mort, je suis enterré.

La solution est ICI

Questions :

  1. Quel type de phrases Euclion utilise-t-il le plus ? Relevez les mots qui introduisent ces phrases en latin.

Leçon : Les mots interrogatifs

Louis de funès Harpagon

3. Les phrases en bleu se font écho. A qui s’adresse Euclion dans ce passage ? Quel aspect psychologique du personnage est ainsi souligné ?

4. Quelles indications de jeu pourriez-vous donner à un acteur ?

5. D’où vient le nom HARPAGON en latin ? Pourquoi ce nom correspond-il bien au personnage de Molière représenté sur l’image ? 

mosaique masques villa Hadriana

6. Quel masque, selon vous, est utilisé dans les comédies romaines ? Pour quelle représentations théâtrales l’autre est-il utilisé ?

A lire : 

Les comédies antiques

Les masques :

Relief with Menander and New Comedy Masks (Roman, AD 40-60) - the masks show three of his canonical New Comedy characters: youth, false maiden, old man

 

  • Les acteurs romains portaient des masques qui correspondaient à leurs personnages, en cuir ou en bois. Ces masques permettaient au public de les identifier et aux acteurs, qui n’étaient que 3 sur scène de jouer plusieurs rôles.
  • Les masques permettaient en plus de faire porter la voix assez loin en parlant à travers lui.
  • De plus, ces accessoires accentuaient les caractéristiques des personnages : ridicules pour les comédies ou terrifiants pour les tragédies.

Etre acteur à Rome : mosaiques des acteurs

  • Les acteurs à Rome sont des esclaves ou des affranchis, sauf dans les atellanes, farces burlesques, représentées à la suite des pièces tragiques et  jouées par de jeunes citoyens masqués.
  • Les troupes, dirigées par un chef, le dominus gregis, ne comportent que des hommes, même pour les rôles féminins.
  • La profession d’histrion est théoriquement interdite aux citoyens romains.
  • Il y a dans une troupe de théâtre cinq acteurs (histriones), des flûtistes (tibicines) et des chanteurs (cantores).

fabula, ae, f = la pièce de théâtre

histrio, onis, m = le comédien

partes, ium, f, pl = le rôle

persona, ae, f = le masque, le personnage, la personnalité.

scaena, ae, f = la scène d’un théâtre

spectaculum, i, n = le spectacle

theatrum, i, n = le théâtre

partes agere = jouer un rôle

ludo, is, ere, lusi, lusum = jouer

plaudo, is, ere, plausi, plausum+dat =

applaudir quelqu’un

rideo, is, ere, risi, risum = rire

taceo, es, ere, tacui, tacitum = se taire

Exercice 1 : entourez l’adjectif interrogatif qui convient, puis traduisez :

  1. Quis / Qui / Quo histrio in scaena est ?
  2. In qua / quo / qui fabula partes agis ?
  3. Quid / Quem / Quod spectaculum vidisti ?
  4. Quae / Quas / Quarum fabulas spectavistis ?

Exercice 2 : complétez chaque phrase par le pronom interrogatif qui convient :

  1. Qui est sur scène ? _____ in scaena est ?
  2. Qu’entendez-vous ? ______auditis ?
  3. A qui obéis- tu ? ______ pares ?

Exercice 3 : quel mot interrogatif utiliseriez-vous pour traduire ces phrases en latin ?

  1. Où le spectacle a-t-il lieu ? Ubi / Quo / Unde ?
  2. Combien de temps le spectacle dure-t-il ?
  3. Comment vas-tu enfiler ce costume ? Quare/ Cur / Quomodo ?
  4. Combien d’acteurs sont sur scène ? Quando / Quamdiu / Quot ?
  5. Pourquoi n’applaudissez-vous pas ? Cur / Quare / Quomodo ?
  6. Par où cet acteur est-il arrivé ? Ubi / Quo / Unde / Qua ?
  7. N’as-tu pas soif aprsè cette longue tirade ? Nonne / Num / -ne ?

acteur assis sur autel louvre

Etymologie : 

A retenir : Arpago en latin désigne un harpon ou, au sens figuré, un rapace.

Exercice 1 : Le mot persona vient du verbe personare : parler à travers. Il désignait donc d’abord le masque porté par l’acteur de théâtre. Ce masque avait pour fonction à la fois de donner à l’acteur l’apparence du personnage qu’il interprétait mais aussi de permettre à sa voix de porter assez loin. Ce mot a ensuite désigné aussi le personnage ou le rôle dans une pièce de théâtre, et, hors contexte, la personnalité, le caractère.

Que signifie l’expression : « persona non grata » ?

Utilisez cette expression latine dans une phrase française qui éclairera son sens.

Exercice 2 : D’autres mots sont liés au monde du théâtre : fabula, histrio, scaena, orchestra.

Complétez ces phrases par des mots auxquels ils ont donné naissance : 

  1. Je pars cet été en Crète, c’est _____ !
  2. Pour la prochaine fois, vous lirez la ______ du monologue d’Harpagon.
  3. Ce chef d’______ est réputé. Le concert de ce soir devrait être de très bonne qualité.
  4. Cet élève cherche toujours à amuser la classe. Quel ______ !